Partagez | 
 

 Le calme lunaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
nymphe discrète et silencieuse (et souvent triste et nostalgique)

Messages : 26
Points : 55
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 19

Feuille perso
Race: nymphe de la Lune
Personnes rencontrées:
Pouvoir:

MessageSujet: Le calme lunaire   Mer 29 Mai - 13:19

Luna en avait assez de l'ambiance confinée du pensionnat. Elle y travaillait depuis quelques jours, mais ne se faisait toujours pas au fait de devoir rester enfermée la nuit, sans soritr. Elle avait donc choisi un jour, ou plutôt une nuit, où la lune était haute dans le ciel. Elle alla se promener dans le seul endroit laissé à la nature dans le pensionnat. Et encore, cet endroit était aménagé. Elle grimaça. Mais c'était mieux que rien. Elle avançait lentement sur le pont, heureuse malgré tout, en fredonnant sa chanson favorite. Elle ne se vantait pas d'avoir un talent pour le chant, mais elle aimait, quand elle n'avait rien de particulier à faire, se remémorer les chansons qu'elle écoutait en boucle avant de postuler au poste de surveillante dans ce pensionnat. Sa chanson célébrait la nuit, la lune, la "narratrice" dormait à la belle étoile et appréciait à sa juste valeur ce moment d'intense bonheur, rare, et donc si agréable. Luna était bien d'accord avec elle. Sa chanson terminée, elle s'assit non loin du pont, au bord de l'eau, et observa le reflet de la Lune dans l'eau. Elle crut surprendre un mouvement dans l'herbe non loin d'elle. La pleine lune ne suffisait pas à éclairer l'animal qui se déplaçait ainsi. Elle alluma alors un petit rayin de lumière, pour éclairer un petit grillon, qui s'enfuit immédiatement. Luna l'abandonna et alla troubler la surface l'eau, l'éclairant ensuite, jouant à observer le ballet des ombres et des lumières sur le miroir mouvant de l'eau. Elle aimait ces instants de solitude, la nuit, où elle pouvait redevenir une petite fille sans risquer d'être surprise et d'être un sujet de railleries durant tous les jours suivants. Plus tard, quand le flot s'arrêta, Luna laissa la lumière qu'elle avait créée s'éteindre et soupira d'aise. Elle ne pouvait espérer de bonheur plus complet. Finalement, elle ne regrettait pas d'être venue travailler dans ce pensionnat. Elle se leva de nouveau et se remit à marcher, célébrant cette fois le temps, avec un chant en anglais, mêlant la voix d'une femme et celles de deux hommes. Elle s'arrêta et observa de loin le pont, qui, comme par hasard, était éclairé par la Lune, qui laissait tout le retse de ce paysage nocturne dans la pénombre. Elle termina son chant sur une vocalise et observa le pont, machinalement. Soudain, elle écarquilla les yeux. Quelque chose bougeait sur ce pont. Cela ne pouvait pas être un animal de la nuit, c'était trop gros pour cela. Quoique... Comme s'il avait lu dans ses pensées, un chat lui sauta dans les bras. Elle le caressa machinalement, l'éloignant mentalement. Elle était arrivée au pont.... C'étaiut impossible que ce soit un chat, qui marchait là-bas ! Ou alors, un très gros chat. Celui qu'elle avait dans les bras, de taille moyenne, lui serait invisible, s'il était sur le pont, malgré la lumière de la pleine lune braquée sur l'édifice. Elle se releva, le chat toujours dans les bras.

    -Qui est là ? Pourquoi ne dormez-vous pas ?


Elle avait crié en direction du pont. Il était impossible que l'être s'y trouvant ne fasse pas partie du pensionnat. Elle s'avança vers le pont, magestueuse, le chat blotti dans ses bras. Le chat, d'un moir d'encre avec des yeux d'un jaune pur, était une représentation miniature d'un paysage nocturne au clair de lune, comme celui dans lequel elle se trouvait actuellement. Pour cela, elle adorait le félin, qui lui rendit le regard attendri qu'elle posa sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 11
Points : 72
Date d'inscription : 06/01/2013
Age : 24
Localisation : haha ! bonne question !

Feuille perso
Race: Hybride Inu
Personnes rencontrées:
Pouvoir:

MessageSujet: Re: Le calme lunaire   Mar 11 Juin - 9:16

Kotaro avait depuis peu fait son entrée a Hoshiyo. Il venait juste de finir de s'installer chez lui. Après avoir rencontrer la directrice et enfin pu poser ses bagages là où il allait maintenant vivre, Kotaro se demandait ce qu'il allait bien faire du reste de ça journée. Il avait déjà fais plus ou moins une visite du pensionnat, mais il voulait savoir si le pensionnat possédait des endroits plus suceptible a la détente. Après qu'il ce soit motiver a enfin bouger de là où il était Kotaro enfila de nouveau ses chaussures et partit une fois encore vers le pensionnat. Après avoir fait le tour de tous cela il arriva vers un endroit le conduisant à un espace vert. Kotaro sourit a la vue de la verdure environnante, il ne pu s'empêcher d'aller s'y promener. Il faisait le tour, admirant la faune et la flore environnante. Il s'arrêta alors vers un cerisier, il regarda de droite à gauche et vis qu'il n'y avait personne, il décida alors de s'adosser contre l'arbre en question. Il faisait encore jour et Kotaro après avoir la vu de ce soleil couchant et le chant du vent ne pu s'empêcher de fermer les yeux. Cela était calme et apaisant à ses oreilles.

Il rouvrit alors les yeux, il voyait alors légèrement trouble et les muscles de son cou le tiraillait. Il se frotta alors les yeux et vis qu'il faisait sombre. Kotaro fut assez surpris mais il ne tarda pas a rire intérieurement en comprenant qu'il c'était edormit sans s'en rendre compte. Il massa d'une de ses mains son cou et se releva en s'étirant lentement. Enfin debout Kotaro vit qu'il ne faisait pas si sombre que cela, en effet la lune était a son apogée et laissait transparaître sa lumière. Kotaro pensa qu'il était temps de rentrée chez lui, mais quelque chose attira son attention, il entendit comme un chant au loin. Cela l'intriguait, il partit alors dans la direction d'un pont, une fois arriver dessus son attention se porta sur l'eau et la lune qui s'y reflétait. Il se stoppa alors et resta à admirer cela. Un petit piaillemment attira l'attention de l'homme qui en tournant la tête vis un petit oiseau près de lui. Kotaro ne bouga pas et laissa l'oiseau à ses affaires, l'oiseau semblait assez téméraire pour ne pas avoir peur d'une personne bien plus grande que lui. Kotaro tendit l'index vers l'oiseau qui après avoir fais un bon en arrière puis sur la droite et la gauche se mit a aller en direction de Kotaro. L'oiseau hésitait mais finalement il se posa sur le doigt de Kotaro, l'homme admirait le petit oiseau et après s'être regarder dans les yeux l'oiseau s'envola. Il avait peut être été effrayer par quelque chose. En même tant Kotaro entendit une voix, elle était féminine. "Qui est là ? Pourquoi ne dormez-vous pas ?". Kotaro se retourna alors sans trop se hâter. Il vit alors pour commencer la silhouette d'une femme, ainsi que deux yeux brillant vers le buste de celle-ci. Finalement il vit une jeune femme, qui se tenait là, il était difficile de la distinguer pleinement, mais il semblait qu'elle avait des cheveux aussi noir que la nuit elle même. la peau de la dame était claire en contraste avec ses cheveux se qui permettait à Kotaro de la distinguer. Mais il devait aussi surtout remercier la lune de pouvoir éclairer l'endroit qui aurait été sombre sans elle. Il décida alors de répondre a la demoiselle et dit un sourire aux lèvres:

-Bien le bonsoir. Je me nomme Kotaro. Je n'ai pas trouver le sommeil car je sors d'une sieste un peu longue voyez-vous.
Il souriait tel honnêtement passant sa main dans ses cheveux trouvant encore le fait de s'être assoupis si facilement drôle. Il riait un peu, puis il décida d'aller vers la jeune femme et arriver a un mètre de la jeune femme il lui demanda:

-Et vous ? A qui ai-je l'honneur ? Pourquoi ne dormez vous pas non plus ?

Il regardait la dame de bas en haut et de haut en bas. Il regardait aussi le chat qui à son avit n'avait pas l'air d'apprécier Kotaro vu son regard. La haine légendaire entre les chats et les chiens. Kotaro ne quitta pas le regard du chat et le regardait avec dedun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
nymphe discrète et silencieuse (et souvent triste et nostalgique)

Messages : 26
Points : 55
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 19

Feuille perso
Race: nymphe de la Lune
Personnes rencontrées:
Pouvoir:

MessageSujet: Re: Le calme lunaire   Mer 12 Juin - 15:19


Luna put enfin distinguer l'inconnu. Un homme... Elle ne le connaissait pas. Il semblait trop âgé pour être un étudiant... Peut-être un autre nouveau surveillant ? Il lui répondit en commençant par se présenter, avant d'enfin répondre à sa question. Elle s'en voulut un peu d'avoir crié, ce qui était totalement contraire à son caractère. Mais elle avait cru avoir affaire à un élève, et avait essayé de ressembler un minimum aux autres surveillants, en faisant preuve d'un peu d'autorité. Quand elle sortit de ses réflexions, elle remarqua qu'il s'était un peu rapproché, afin de leur permettre de discuter sans crier. Il lui posa alors une foule de questions, auxquelles elle ne répondit pas tout de suite. La réaction du chat face à cette présence inconnue, alors qu'il n'avait pas eu peur d'elle, la troublait. Elle se contenta de l'emprisonner un peu plus dans ses bras, pour lui empêcher d'attaquer l'homme, et, de son autre main, elle lui tourna la tête, tout en couvrant ses yeux, espérant qu'ainsi, ne pouvant voir l'objet de sa haine, ladite haine s'atténuerait, Luna savait qu'il était vain d'espérer qu'elle disparaisse. elle répondit alors à cet étrange homme :


    - On m'appelle Luna, sans doute parce que je suis proche de la Lune, comme toutes les Hepérides. Et, pourquoi je ne dors pas... La nuit est mon moment de la journée favori, et j'ai du mal à supporter de devoir dormir à l'intérieur d'un bâtiment. C'est si agréable d'être là, la nuit, au milieu des bruits, des senteurs et de la vie nocturne, ne trouvez-vous pas ?



Elle n'avait pas l'habitude de parler autant. Déjà, avec Truth, elle avait dit plusieurs tirades, lui donnant l'impression d'être des monologues. Ce n'était pas quelqu'un de très bavard, en temps normal. Peut-être que cela était une conséquence de ce pensionnat ? Une bonne conséquence... Elle avait besoin de se défaire des douleurs de son passé, et la meilleure manière d'y parvenir était d'en parler. Elle reporta son attention sur son interlocuteur... Kotaro, puisqu'il disait s'appeler ainsi... Mais, chose impensable, la connaissant, elle prit l'initiative de poser la question qui la taraudait :


    -Excusez-moi, mais... Qu'êtes-vous rééllement ? Je veux dire... Professeur ? Surveillant ? Autre chose ? Pour ma part, je suis surveillante, avec seulement quelques jours de travail derrière moi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le calme lunaire   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le calme lunaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Ce monde qui me torture...
» Finalement le calme est revenu.
» La fin d'une lecture calme [ Sue ]
» tout est calme, reposé....
» Un truc qui calme...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Hoshiyo :: Le pensionnat Hoshiyo :: Coin de verdure-